Constant Mutamba : Le Défi Politique Incontournable de Félix Tshisekedi !

Le leader charismatique a toujours plus d’un tour dans son sac. Certes, un talent hérité de ses aïeux, Félix Tshisekedi surprend toujours par ses décisions. Engagé dans une lutte déterminée pour le bien-être des Congolais, le Président de la République Démocratique du Congo, lors d’un de ses discours, a clairement émis son désir de donner à la population une justice sans faille mais qui travaillera pour le peuple.

A-t-il même dit : « J’ai un sérieux problème avec la justice de mon pays. » Cogitant une solution adéquate, tel un guerrier stratégique, il brandit une épée peut-être taillée dans le fer le plus dur et tranchant. Sa solution serait-elle le discipliné politicien Constant Mutamba, dont le parcours en dit long ? Constant Mutamba serait-il l’épée d’hamocles de Félix Tshisekedi!

À 36 ans, Constant Mutamba Tungunga a été nommé ministre d’État à la Justice et Garde des sceaux, une consécration largement méritée. Sa nomination dans le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka récompense un engagement politique précoce et admiré par la jeunesse congolaise.

Modèle pour des millions de jeunes en quête de repères, Mutamba est un leader déterminé de la DYPRO. Formé à l’Université protestante au Congo et à l’Université de Liège, il est avocat au barreau de Kinshasa-Gombe. Repéré en 2013 par Jean-Bamanisa Saïdi, alors gouverneur de l’ex-Province Orientale, il devient son assistant et fonde un an plus tard le mouvement citoyen NOGEC.

En 2016, il est nommé rapporteur du présidium du Rassemblement des forces sociales et politiques (Rassop) et rencontre le président Joseph Kabila en 2017. En 2018, il transforme NOGEC en parti politique et rejoint la Task Force stratégique de la présidence. Il signe la charte du Front Commun pour le Congo (FCC) et devient membre du bureau politique.

Nommé mandataire en mines et carrières en 2019, Mutamba quitte le FCC pour lancer la Dynamique Progressiste Révolutionnaire (DYPRO), menant une opposition républicaine.

En 2023, il se présente à l’élection présidentielle, menant une campagne dynamique à travers le pays. Élu député national dans la province de la Lomami, il fait également élire deux autres députés.

Détenteur d’un master en gestion et droit de l’entreprise de l’Université de Liège, son parcours a convaincu le président Félix Tshisekedi et la Première ministre Judith Suminwa Tuluka de lui confier le ministère de la Justice et le poste de Garde des Sceaux avec rang de Ministre d’État.

Maître Constant Mutamba aspire à réaliser ses ambitions politiques en créant un monde meilleur pour la population de la RDC, où la justice congolaise fonctionnerait véritablement pour le bien-être des citoyens.

Wait and see…

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *