Joseph Kabila Kabange : un homme d’État controversé

Joseph Kabila Kabange est un homme d’État congolais qui a été président de la République démocratique du Congo de 2001 à 2019.

Il est né le 4 décembre 1961 à Hewa Bora II, dans la province du Sud-Kivu. Il est le fils de Laurent-Désiré Kabila, qui a renversé le président Mobutu Sese Seko en 1997.

Kabila a été élu président en 2006, après la mort de son père. Il a été réélu en 2011. Son deuxième mandat a été marqué par des manifestations anti-gouvernementales et des accusations de corruption.

Il a finalement cédé le pouvoir à Félix Tshisekedi en 2019.

**La jeunesse de Kabila**

Kabila a grandi à Kinshasa, la capitale de la RDC. Il a étudié à l’école secondaire catholique de Saint-Pierre à Kinshasa.

En 1984, il a obtenu un diplôme d’ingénieur en métallurgie de l’Université de Lubumbashi.

**La carrière politique de Kabila**

Kabila a commencé sa carrière politique en tant que membre du Front patriotique rwandais (FPR), un groupe rebelle rwandais qui a renversé le régime génocidaire de Juvénal Habyarimana en 1994.

Il a ensuite rejoint le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), un groupe rebelle congolais qui a combattu le gouvernement de Mobutu Sese Seko.En 1997, Kabila a rejoint son père, Laurent-Désiré Kabila, dans la lutte pour renverser Mobutu Sese Seko.

Le père et le fils ont réussi à renverser Mobutu en mai 1997. Laurent-Désiré Kabila est devenu président de la RDC, et Joseph Kabila est devenu vice-président.

**La présidence de Kabila**

Kabila a été élu président de la RDC en 2006, après la mort de son père. Il a été réélu en 2011. Son deuxième mandat a été marqué par des manifestations anti-gouvernementales et des accusations de corruption.Kabila a été critiqué pour sa gestion de l’économie de la RDC.

Le pays est resté pauvre et instable sous sa présidence. Il a également été critiqué pour sa répression des droits de l’homme.

**La fin du mandat de Kabila**

En 2016, Kabila a refusé de se retirer de la présidence à la fin de son mandat. Cela a provoqué des manifestations anti-gouvernementales et une crise politique.En 2019, Kabila a finalement cédé le pouvoir à Félix Tshisekedi.

Tshisekedi est devenu le premier président démocratiquement élu de la RDC depuis la mort de Laurent-Désiré Kabila en 2001.**La thèse de Kabila à Johannesbourg**En 2023, Kabila a obtenu un doctorat en philosophie de la politique de l’Université de Johannesbourg en Afrique du Sud.

Sa thèse, intitulée « La politique de réconciliation nationale en République démocratique du Congo », a examiné les défis de la réconciliation nationale dans le pays après les guerres civiles de 1998-2003.Kabila a déclaré qu’il espérait que sa thèse contribuerait à la paix et à la stabilité en RDC. Il a également déclaré qu’il était prêt à jouer un rôle dans la vie politique du pays à l’avenir.

Joseph Kabila est un homme d’État controversé. Il a été critiqué pour sa gestion de l’économie de la RDC, sa répression des droits de l’homme et sa tentative de se maintenir au pouvoir au-delà de son mandat. Cependant, il a également été salué pour son rôle dans la fin de la guerre civile en RDC.

Oui, j’ai des informations sur la défense de la thèse de Joseph Kabila à l’Université de Johannesbourg hier, le 25 janvier 2024.

Kabila a soutenu sa thèse, intitulée « La politique de réconciliation nationale en République démocratique du Congo », devant un jury composé de professeurs de l’Université de Johannesbourg et d’autres universités sud-africaines. La thèse a examiné les défis de la réconciliation nationale en RDC après les guerres civiles de 1998-2003.

Kabila a déclaré que sa thèse était basée sur ses propres expériences en tant que président de la RDC. Il a déclaré qu’il espérait que sa thèse contribuerait à la paix et à la stabilité en RDC.

Selon les rapports, le jury a été impressionné par la thèse de Kabila. Il a déclaré que la thèse était bien documentée et que Kabila avait fait preuve d’une grande compréhension des défis de la réconciliation nationale en RDC.

Kabila a été déclaré « admissible » par le jury. Cela signifie qu’il a satisfait aux exigences académiques pour obtenir un doctorat en philosophie de la politique de l’Université de Johannesbourg.

La soutenance de la thèse de Kabila a été un événement important en RDC. Elle a montré que Kabila était toujours intéressé par la politique du pays, même après avoir quitté la présidence en 2019. Elle a également montré que Kabila était prêt à contribuer au débat sur la réconciliation nationale en RDC.

Voici quelques détails supplémentaires sur la thèse de Kabila :

  • La thèse est divisée en trois parties. La première partie examine les origines de la guerre civile en RDC. La deuxième partie examine les efforts de réconciliation nationale qui ont été déployés après la guerre. La troisième partie examine les défis qui subsistent pour la réconciliation nationale en RDC.
  • Kabila a utilisé une variété de sources pour soutenir ses arguments, notamment des documents gouvernementaux, des documents d’organisations non gouvernementales et des articles de journaux.
  • Kabila a conclu que la réconciliation nationale en RDC sera un processus long et difficile. Il a déclaré que la RDC devra surmonter de nombreux défis, notamment la pauvreté, l’inégalité et la corruption.

La soutenance de la thèse de Kabila est un événement qui mérite d’être suivi. Elle montre que Kabila est toujours un acteur important en RDC et qu’il est prêt à contribuer au débat sur la réconciliation nationale dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *