Social : Crise alimentaire dans la ville de Tshikapa.

Social : Crise alimentaire dans la ville de Tshikapa.

La situation devient de plus en plus ardente dans cette ville de la province du du Kasaï , la hausse de prix des denrées alimentaires fait inquiéter la population sous l’œil impuissant du gouverneur avec son gouvernement provincial et la non implication du pouvoir central.

Une mesurette d’un Goblet appelé « bleuban » qui coutait 1200à 1500fc devient 3000fc, un gobelet (bleuban) de manioc qui coutait 900 à 1000fc devient 2200 à 2400fc, cette crise alimentaire qualifiée NZALA YA MUTOLO ( faim insupportable) par la population Tshikapienne, a occasionné les insécurités à outrance par les jeunes garçons délinquants et la mendicité.

Contacté par votre média, la société civile locale plaide à l’implication express du gouvernement national, et invite le gouverneur de la province Dieudonné MPIEME de trouve de trouver de mécanismes nécessaires pouvant satisfaire l’intérêt de ses administrés.

Séraphin KALOMBO .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *